Historique

En 2002-2003 le CG38 a impulsé une politique d’aide à la diffusion de spectacles vivants dans le milieu rural et urbain éloigné de l’offre culturelle (ZUS, zones urbaines sensibles) pour remédier aux difficultés rencontrées par les diffuseurs de ces territoires et pour permettre aux compagnies iséroises de tourner dans le département. Ce travail a été initié sous la direction de ce qui s’appelait alors le Service des Pratiques Artistiques du CG38 avec Bernard Weber et une stagiaire, Rachel Magnin.
Ils ont su mobiliser des acteurs culturels de l’Isère en s’appuyant sur une poignée de professionnels parmi lesquels Danièle Paume, Paul Catherine Dreyfus, Pierre Brette…Les premières rencontres « Interscènes » ont été organisées directement par ce Service du CGI mais sans beaucoup de moyens. C’était très volontariste.

Dans un 2° temps, il a été créé l’association GR38 qui a tentée de prendre le relais mais sans aucun moyens sauf la bonne volonté des membres qui ont bien voulu investir cette association, notamment Didier Degironde, Bernard Doidy, Marie Hélène Roche, Paule Catherine Dreyfus, Alexandra Socquet, Marc Lagadec, Joëlle Mininno…. Cet investissement a été difficile compte tenu de la configuration du département et du nombre important de structures animées uniquement par des bénévoles. La prise de responsabilité repose essentiellement sur des professionnels en poste sur le territoire. Après toutes les nombreuses démarches pour créer une association, il a fallu faire comme les autres associations : une demande de subvention au CG38 pour pouvoir fonctionner !